Les dernières news du basket

Euroligue 2: Difficile pour le CTH

Le CTH Lannion participait, pour sa 4ième année consécutive, aux préliminaires de l’Euroligue 2 à Nottwil en Suisse. La " malchance " lannionaise allait encore frapper par le forfait de Y. Bolmont, pour problèmes de santé le jour même du départ en Suisse !

C’est donc avec un effectif encore plus réduit que nos bretons partaient en Euroligue 2 pour affronter les russes de St Pétersbourg, les allemands de Goldmann Dolphins Trèves, les locaux de Pilatus Dragons ainsi que les anglais de Oldham Owls.

Premier match: CTH Lannion – Nevsky Alliance

Pour sa première rencontre le CTH Lannion rencontrait le BKIS Alliance Nevsky, une connaissance car le CTH Lannion les avaient déjà rencontré en 2013 en Euroligue 2 à Meylan. La rencontre s’était soldée par une victoire bretonne.

Dès le début du match les russes prennent le match en main et mènent 10 à 2 aux 3 premières minutes du match. Après un rapide temps mort du coach S. Broc, les lannionais se reprennent et jouèrent d’égal à égal mais étant toujours menés au score, à la fin du premier quart temps, 25 à 12.

Au début du second quart temps le CTH Lannion revient à la marque 3 points derrière les russes qui obligent le coach/joueur Vytautas Skucas à prendre un temps mort pour remobiliser ses troupes. Le BKIS Nevsky recreuse légèrement l’écart mais n’arrive plus à imposer son jeu ce qui permet aux lannionais de revenir petit à petit, pour ne compter que 6 points de retard à la mi-temps 38 à 32 !

En seconde période les phases offensives russes allaient leur permettre de reprendre un écart qui sera rapidement comblé par des bretons adroits mais n’arrivant pas à prendre le dessus et courant toujours après le score. A la fin du 3ième quart temps les joueurs de S. Broc étaient toujours menés de 7 points (55 à 48).

Au 4ième quart temps, les costarmoricains allaient craquer physiquement et l’adresse presque insolente russes allait creuser une fois pour toute l’écart entre ces deux équipes. Le CTH Lannion s’incline sur un score de 85 à 54.

Deuxième match: Goldmann Dolphins Trèves

Pour le dernier match de la première journée de ce groupe B de l’Euroligue 2, le CTH Lannion rencontrait l’équipe allemande Goldmann Dolphins Trèves de D. Passiwan. D’entrée de jeu les coéquipiers de D. Passiwan allaient presser les lannionais et malgré de bonnes sorties de balles le CTH Lannion était physiquement bien en dessous des allemands et allait prendre l’eau de toute part en défense. Après seulement 4 minutes de jeu les Dolphins dominaient 15 à 4 ! Et plus le temps passait et plus les bretons allaient prendre un écart de plus en plus conséquent, surtout et grâce à D. Passiwan auteur d’un match à la hauteur de sa renommée en comptabilisant 58 points !! Le CTH Lannion n’aura pas eu les moyens de stopper les attaques allemandes et s’inclineront sur ce match à sens unique sur un score de 102 à 37.

Troisième match : CTH Lannion – Pilatus Dragons

Au lendemain de la déconvenue allemande, le CTH Lannion était opposé aux hôtes de cet Euroligue les Pilatus Dragons. Au départ de cette Euroligue, le CTH Lannion, était déjà privé de son meneur Y. Bolmont, la poisse continuait, par le forfait de R. Linier pour ce deuxième jour de compétition suite une mauvaise chute lors du match de la veille contre les Goldmann Dolphins Trier. C’est donc avec encore un joueur en moins, que Lannion allait tenter de gagner ce match …

Cette rencontre semblait pourtant être à portée des lannionais, remobilisés et appliqués dans les phases techniques de jeu, et en attaque et en défense. Le match allait être équilibré avec une légère domination de l’équipe suisse qui gagnait ce premier quart temps 15 à 10. Au deuxième quart temps, la maladresse suisse profitait aux bretons pendant les 5 premières minutes, puis les hôtes parvenaient à reprendre un certain avantage grâce aux contre-attaques de S. Wahad. A la mi-temps le CTH Lannion est mené 20 à 26 !

Au retour du vestiaire le CTH Lannion profite des erreurs défensives et d’interceptions pour revenir à 2 points mais le coach/joueur, N. Hausamann, prend immédiatement un temps mort pour reconcentrer ses troupes et stopper l’entrée de jeu lannionaise ! Cela aura eu son effet car les suisses, beaucoup plus appliqués après cet arrêt, reprirent instantanément le dessus et nos bretons, qui manquaient cruellement de rotations, ont craqué physiquement et les paniers devenaient approximatifs. Les Suisses mènent 34 à 53 à la fin du troisième quart temps. L’équipe bretonne n’en pouvait plus physiquement et les suisses sentirent que le match était plié, en profitèrent pour accentuer l’écart et gagner ce match haut la main sur le score de 43 à 77.

Quatrième match: Oldham Owls – CTH Lannion

Plus tôt dans la journée, l’équipe anglaise s’était rassurée en dominant très nettement le Nevsky Alliance 46 à 80 ! Fort de ce match, c’est avec beaucoup d’assurance que les anglais abordaient cette rencontre face à des bretons qui n’avaient plus aucun espoir de gagner une place pour un deuxième tour, mais ce sont surtout des bretons usés et fatigués physiquement et moralement qui sont arrivés sur ce match !

Oldham prit les rênes d’entrée de jeu et l’adresse extérieur du trio Fraser/Perry/Warburton (55 pts à eux trois) ne laissait aucun doute sur l’issu de ce mach. S. Broc ne pouvait pas trouver de solution au sein de son groupe et malgré quelques phases de jeu intéressantes coté breton, cela ne permettait pas d’égaler le jeu anglais. Victoire sans appel des banlieusards mancuniens 98 à 43 sur des lannionais éreintés par les précédentes rencontres.

 

Petit bilan de ce premier tour d'Euroligue 2 en Suisse

Malgré tout, le CTH Lannion aura montré une très belle combativité collective à chaque match mais l’absence de joueurs majeurs et le peu de rotations possibles avec le banc aura tout de même largement pesé sur certaines rencontres, où les bretons avaient possibilité de mieux faire. Malgré ces résultats bien en deçà du niveau réel du Club Trégorrois, il ne faut pas oublier que ces matchs auront permis aux joueurs de S. Broc de travailler et de consolider le groupe pour le match capital pour le maintien en championnat en Nationale A contre Strasbourg le week-end suivant ( le 22 Mars à Strasbourg ! )!

Le CTH Lannion doit impérativement gagner ce match à l’extérieur pour espérer continuer l’aventure avec l’élite ! ... sous réserve que l'équipe de Clichy ne gagne pas l'un de ses deux derniers matchs contre Meylan et/ou Bordeaux !!

 

Rien n’est perdu mais tout reste à faire en championnat pour nos bretons car jamais le CTH de Lannion n'a encore gagné à Strasbourg !

Template Design © Joomla Templates | GavickPro. All rights reserved.